La Station Spatiale  Internationale (SSI) dispose
de nouveaux panneaux solaires.

Jeudi 30 novembre 2000: la navette spatiale américaine Endeavour a quitté Cape Canaveral en Floride avec pour mission de s'amarrer à la station spatiale internationale, qui tourne autour de la Terre à une distance de 370 km.  La navette spatiale a rejoint la station samedi 2 décembre 2000.  A son bord, 5 astronautes.  Leur mission est de fixer sur la station une paire de panneaux solaires géants (72 mètres de longueur) afin de fournir plus d'énergie électrique à la station. Les panneaux solaires seront posés l'aide du bras robotisé de la navette.  Ces nouveaux panneaux fourniront 4 fois plus d'énergie.  L'énergie fournie par ces panneaux pourraient alimenter trente maisons sur terre....C'est beaucoup.

Les panneaux étaient pliés en accordéon dans la navette et la mission de l'équipage consiste à superviser leur déploiement dans l'espace ainsi que leur fixation à la station.  Cela fait 3 ans que l'équipage prépare cette mission délicate.  2 spationautes devront travailler dans l'espace dimanche, mardi et jeudi afin que ce travail soit mener à bien.  Les deux équipages, celui de la navette et celui de la station, se rencontreront vendredi.  Ce sera la première visite pour les spationautes de la station.  On dit que des cadeaux de Noël leur seront remis mais la NASA n'en a pas dit plus.  En tout cette mission durera 10 jours.

flash: le 5 Décembre l'installation des panneaux est terminée.  Samedi 9 décembre l'équipage de la navette quitte celui de la station spatiale internationale.  Les nouveaux panneaux solaires ont permis l'ouverture du module unity de la station.

LE SAVAIS TU ?
La Station Spatiale Internationale (SSI) est un projet commun aux États Unis, à l'Europe, au Japon, à la Russie et au Canada.  La station se construit petit à petit, module par module.  La version finale est prévue pour 2006 et elle aura coûté entre $60 milliards et $100 milliards.  Cette station est habitée par 3 astronautes depuis le 2 novembre 2000:  2 astronautes Russes
( Iouri Gidzenko, Sergei Krikalev) et 1 astronaute Américain ( Bill Sherperd).  Ces hommes ont surnommé leur nouveau habitat Alpha.  Leur mission se terminera en février prochain.
(2 décembre 2000)

Les panneaux solaires transforment l'énergie du rayonnement solaire en énergie électrique.  Ces panneaux sont contitués de nombreuses cellules solaires ou photopile.  Chaque photopile produit une faible tension (quelques volts) aussi sont elles nombreuses et placées en série sur les panneaux afin de fournir un fort voltage.  En effet, lorsque deux piles sont placées en série leur voltage s'aditionnent (si une photopile fournit 1 volt, 2 photopiles fournissent 2 volts).  Les 2 paires de panneaux solaires contiendront 250 000 cellules solaires qui pourraient fournir de l'énergie électrique à une trentaine de maisons.  Chaque cellule est constitué de silicium, un semi-conducteur.  La cellule capte les photons du rayonnement solaire.  Les photons délogent certains électrons des atomes de silicium et ceux-ci circulent dans un circuit.  L'énergie électrique fournie par cette véritable centrale solaire est en partie utilisée par la station spatiale  et en partie stockée dans des batteries.  Les batteries alimenteraont la station lorsqu'elle se trouvera dans l'ombre de la terre.

Tu as sûrement déjà vu des mini-photopiles dans ta calculette solaire ou ta montre.  Ces photopiles peuvent également fournir en énergie électrique des maisons isolées comme des chalets de montagne.  Dans ce cas, un raccord au réseau EDF et son entretien coûte plus cher que l'installation d'un générateur solaire.  L'installation est coûteuse mais l'énergie utilisée est gratuite, renouvelable et non polluante.  Le pétrole, le charbon ou le gaz naturel  sont  des énergies fossiles coûteuses, polluantes et non renouvelables.  Ces énergie permettent de faire fonctionner les centrales thermique.  L'énergie nucléaire est bien plus rentable que les énergies fossiles mais on ne peut se débarrasser des déchets radioactifs d'un centrale qui polluent notre planète.  Les générateurs solaires, bien qu'encore onéreux, constituent une technique d'avenir.  Ils sont très intéressant pour les pays du tiers-monde où la grande majorité de la population ne dispose pas d'électricité (50% de la population de notre planète ne dispose pas d'électricité).  Les pays du tiers-monde sont en général les pays les plus
ensoleillés.  Les photopiles connaissent, dans ces pays, donc un développement rapide dans l'éclairage (maisons, hôpitaux, écoles) , le pompage de l'eau (l'énergie électrique sert à pomper de l'eau d'un lac, d'une rivière, du sous sol) et la réfrigération (conservation des vaccins dans les hôpitaux..).
Cette nouvelle technologie est développée par des pays comme le Japon, la Suisse et l'Allemagne.  Des centrales solaires fournissent en énergie électrique une population locale uniquement lorsque l'ensoleillement le permet.  Les centrales thermiques fournissent l'énergie électrique le reste du temps.  Cette stratégie permet ne ne pas installer de batterie chargée de stocker de l'énergie solaire pour la restituer quand il n'y a plus de soleil.  L'installation d'un générateur solaire coûte dans ce cas moins cher.

ailleurs:

site en anglais de la station internationale

site en français sur la navette Américaine

haut de page